Article Suivant
C'est moi ou il mettait beaucoup de gel Olive ?

Sinon, c'était quoi l'histoire dans "Olive et Tom" ?

Comme une majorité de ma génération, j’ai adoré "Olive et Tom". Ce dessin-animé proposait du foot ô combien spectaculaire, et c’est pour ça qu’on regardait tous. Sauf que personne ne sait vraiment quelle est l’histoire derrière les matches ! Se farcir 128 épisodes de 22 minutes - soit 47h, un week-end détente quoi - sans pouvoir expliquer le début ni la fin, c’est chaud quand même. Alors (pas si) petit rattrapage !

Déjà, le vrai titre c’est : "Olive et Tom, champions de foot"

Basé sur le manga "Captain Tsubasa" de Yoichi Takahashi créé en 1983, le dessin-animé fut d’abord diffusé sur La Cinq dans l’émission "Youpi ! L’école est finie" en 1988. C’est "Le Club Dorothée" qui renommera la série "Olive et Tom", à partir d’avril 1991. Ah TF1, toujours là pour n’en faire qu’à sa tête…

Olive et Tom, Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers, Club Dorothée
Les vêtements suffisent à dater l'émission.
L’intégration d’Olive

Olivier Atton, de son nom complet, est mordu de foot, très doué et espère devenir le meilleur joueur du monde. Rien que ça. Lorsqu’il déménage à Fujisawa avec sa mère, il rencontre Bruce Harper, joueur de l’équipe de l’école Newpie. A la recherche d’un terrain de foot pour s’entraîner, la Newpie doit relever le défi de Thomas Price, alors gardien de l’équipe de San Francis : lui marquer un but. Olive s’y colle et réussit, évidemment. Bah sinon l’histoire s’arrêtait là et c’était pas ouf hein !

Bref, deuxième défi : marquer un but en match entre les deux équipes. La Newpie se trouve un coach brésilien en la personne de Roberto Sedinho. Joueur blessé à la rétine venu au Japon voir un spécialiste, sous les conseils du père d’Olive, il tombe sur un escroc et ne peux rejouer. Alors boum, il devient coach. Normal.

Défi relevé, encore une fois avec brio. Olive marque un retourné de porc et égalise, Thomas Price nous fait des Manuel Neuer en sortant à 50m et permet à son équipe de prendre l’avantage mais Olive et Ben égalisent à 2-2. Fin du match, deux vainqueurs. Oui, un match nul donne deux vainqueurs dans la série ! Du coup, Olivier, Ben, Bruce et Thomas forment la Newteam, pour participer au championnat régional.

Olive et Tom, Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers
C'est moi ou il mettait beaucoup de gel Olive ?
Le championnat régional, une formalité

Avant les demi, c’est l’entraînement. En gros. Et là, la Newteam rencontre la Shimada. Trop confiants, Olive et ses coéquipiers sont menés 0-2. Jusqu’à la 85e, quand Olive se véner et claque un triplé sous la pluie battante. En finale, ils écrasent Stendton 3-0, encore un triplé d’Olivier Atton. Avec le retour de blessure de Thomas Price dans les cages, c’était une balade.

Le championnat national et la rencontre avec Marc Landers

Un peu babtou fragile, Thomas Price débute la compét’ blessé, alors il demande à Oliv de porter l’équipe jusqu’en finale, le temps qu’il se remette. Pourquoi ? Pour battre Marc Landers, qui l’avait humilié l’année précédente, en marquant et remportant le championnat. Evidemment, boum, match contre l’équipe de ce dernier, la Muppet, d’entrée de jeu. La Newteam s’incline 6-7 après un match où les deux stars opposées plante chacune quatre banderilles. Du coup, Olive et la Newteam doivent gagner tous les autres matches car seuls les deux premiers du groupe sortent des poules.

Le match couperet se déroule contre l’équipe Hot Dog (ce n’est pas une blague) des fameux frères Derrick (ce n’est toujours pas une blague). Un duo d’attaquant à la Cole-York du MU de 1999 si tu veux. Encore un match dantesque, conclut par un but banal d’Oliv qui saute sur le poteau puis la barre transversale pour claquer son retourné : 3-2 pour la Newteam qui se qualifie. Huitièmes et quarts se passent sans accroc, la demi-finale offre un affrontement entre joueurs de classe puisqu’Olive tombe sur Julian Ross et l’équipe Mambo. On vous la fait courte, c’est un match plein de bons sentiments où tout le monde s’aime, Olive veut laisser Julian gagner car il va arrêter sa carrière à cause d’un problème cardiaque, mais poussé par ses coéquipiers et les suppliques de l’élégant Julian il change d’avis. Score final 5-4 et une qualif’ héroïque.

Olive et Tom, Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers, Julian Ross
C'est vrai qu'il a l'air gentil, calme, élégant. Julian Ross, le gendre idéal.

C’était écrit, la finale se déroule face au Muppet de Marc Landers. La Newteam a juré de gagner en l’honneur de Julian, parti se faire opérer. Elle ouvre le score sur un but original : Olive et Ben frappent le ballon ensemble, sans faire exprès, et ça donne une frappe surpuissante à l’effet incroyable. A la mi-temps, Landers se fait engueuler car il enchaîne les frappes de 30m et fait passer Robben pour un mec collectif. Commence alors le petit moment émotion de ce salaud de Landers : il doit gagner pour avoir une bourse d’études et rejoindre l’école Toho. Son gardien Ed Warner arrête des frappes à une main, fait deux Gordon Banks à la minute et Marc égalise, rendant honneur à son père à qui il a promis de devenir un grand joueur. Puis c’est un doublé, index vers le ciel. Finalement Olive égalise (saut périlleux, du talon, etc) et on se tape des prolongations. Deux fois 15min sous 42°. Toujours égalité. Alors on repart pour deux fois 15 min !

Olive et Tom, Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers
Tu sens direct le mec moins lisse, plus perso, plus caractériel. Son visage en arrière-plan t'a marqué, d'ailleurs. Inoubliable Marc Landers.

Olive fait la diff’ dans le money time du money time. Une bicyclette à la 143e et un exploit personnel à la 150e. Victoire de la Newteam 4-2, champion régional !

Séparations puis retrouvailles en sélection

L’entraîneur Roberto rentre au Brésil, sans prévenir Olivier, en lui laissant simplement une lettre avec des conseils techniques. Même les adieux, c’est foot-foot-foot. Marc Landers rejoint Toho, Ben se casse avec son père et Thomas Price va en Allemagne peaufiner ses entraînements, suivant son coach perso. Olive refuse un centre de formation et prolonge à la Newteam. Tellement bon esprit cet olivier. Tellement collectif. Enfin, finalement il se barre quand même (à 15 ans) et retrouve Roberto au Brésil. Au club de Sao Paulo, il devient pro et remporte le championnat, battant en finale le Flamengo de Carlos Santana, la star auriverde. Oui oui, un championnat se termine par une finale.

Nos anciens coéquipiers et ennemis se rejoignent plus tard pour défendre les couleurs du Japon au Tournoi de Paris. Ils éliminent l’Angleterre en quart avec un but d’un frère Derrick et un doublé d’Oliv. Se dresse la France sur leur chemin, en demi. Mené 0-1 à la mi-temps, le Japon s’en sort grâce à un doublé… d’Olive. Le mec c’est Messi quoi. Il enquille les doublés et triplés, les frappes enroulées, les reprises, les slaloms… Et c’est la terrible Allemagne en finale, emmenée par Schneider, appelé le Kaiser. La Mannschaft mène 2-0 à la pause mais se fait reprendre, la Newteam va mieux depuis le remplacement d'Ed Warner par Thomas Price. Réduction du score de Landers et Olive sur une frappe commune (désormais un classique) et égalisation d’Olive sur une action à base de transversale, remise, reprise et retourné. Score final 2-2, et hop tout le monde est content : on a deux champions.

Olive et Tom, Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers, sélection, Japon, sélection nationale
La Dream Team du Japon. Faut juste gérer les ego de toutes les stars !
Olivier Atton et Marc Landers redeviennent ennemis !

Marc Landers remporte son championnat régional avec Toho en battant l’équipe Mambo de Julian Ross en finale. Oui, finalement, il s’est bien remis et n’a plus de problèmes cardiaques. Enfin, on croyait jusqu’au moment où il s’effondre en plein match, victime d’un malaise. Pourtant auteur d’un triplé, Landers se fait insulter par son ancien entraîneur, soi-disant trop gentil car resté prendre des nouvelles plutôt qu’à défendre. Vexé et motivé à redevenir un killer, il quitte Soho après la victoire (3-2 score final).

Après un entraînement perso digne des militaires, à courir sur la plage, dans la mer, par -10°, Marc revient en pleine forme. Indispensable à l’équipe de Soho, ses équipiers supplient l’entraîneur de le faire jouer pour la finale du championnat national. Face à la Newteam d’Oliv, of course. Pour cela, il doit réussir le défi du coach : marquer face à trois adversaires. Ok. Du milieu de terrain il balance une mine, défi relevé tranquille.

Olive et Tom, virgin tonic, news, facts, savoir inutile Captain Tsubasa, dessin animé, Série, Foot, Football, Enfance, Japon, Manga, Histoire, Explication, Olivier Atton, Marc Landers, Newteam
Olive avec ses amis de la Newteam. Une équipe composée uniquement de gens biens.

Olive, qui était diminué, se remet finalement à temps pour la revanche. Notamment sous les invectives de Marc, venu le chauffer sur son lit d’hôpital. Landers ouvre le score, Olive égalise, Landers plante deux tirs du tigre et Soho mène 3-1. Alors Olive sort aussi son triplé, 3-3, pas de jaloux. Direction les prolongations. Olive claque son 4e but puis s’effondre, mort de fatigue, avant de revenir en défense. Comme toi à l’urban quand t’es claqué (après 10min). Soho finit par égaliser à 4-4, après avoir poussé comme des dingues. Et hop, happy end encore, il y a donc deux vainqueurs !

L’apothéose de la Coupe du Monde Junior

Une équipe de taré où y’a tout le monde : Atton, Landers, Mason, Diamond, Mellow, Warner, Crocker, Callahan, les frères Derrick, Winter, Hume, Peterson, Harper… Sauf Julian Ross, définitivement out à cause de ses problèmes cardiaques. Comme on peut pas le laisser à la baraque tristement, Julian est nommé coach par Kirk Pearson, et il accepte. Le tournoi devait avoir lieu en Afrique mais une guerre civile empêche son bon déroulement. Le Japon récupère le truc et confirme un autre classique de l’histoire du football en s’imposant brillamment à la maison. Aux dépends du Brésil de Carlos Santana en finale.

A l’américaine, Olive avait également une pseudo histoire d’amour tout au long de la série. Que j’ai tu jusqu’ici, afin de se concentrer sur l’essentiel : le ballon rond. Mais voilà, à la fin il se marie avec Patty. Encore un happy end.

PS : Pour ceux qui sont motivés, tous les épisodes sont en accès libre sur Youtube. Je dis ça comme ça.

Combien d'entre vous essayaient le tir de l'aigle ? Celui où le ballon monte à 20m pour redescendre sous la barre. Et combien l'ont réussi, surtout ?
Crédit : lecerclevertueux.wordpress.com, ootbay.org, topkool.com, wikimedia.org, fr.ubergizmo.com, lemondefoudesmangas.com, TF1