Article Suivant
---------------------------------------------------------

Rocky a 40 piges et des trucs n’ont pas du tout changé dans le monde

Normalement, tu te dis "Putain mec, en quarante ans y’a trop de trucs qui ont changé, c’était une autre époque". Alors j’ai regardé ce qu’il s’était passé en 1976, année de sortie du premier Rocky. Et bah franchement, on peut tout de même relever certaines choses qui ont perduré jusqu’à aujourd’hui.

L’important c’est de faire du biff

Rien de très surprenant tu me diras puisqu’on touchait à la fin des Trentes Glorieuses et que le business avait déjà répandu son influence sur les choix faits partout à travers le monde. Et le 11 février de cette année 1976, prenait place la coopération économique internationale (CCEI) à Paris. Dite conférence nord-sud, elle engageait des discussions entre les pays des deux hémisphères pour faire marcher la machine à cash. Pas le temps de niaiser, we need to make money.

via GIPHY

Ouai ok on pollue, on va essayer de gérer

Preuve que le problème n’est pas nouveau, la convention de Barcelone était adoptée (aussi en février) afin de réduire la pollution en Méditerranée. On peut donc comprendre que les transports maritimes de biens et personnes excédaient déjà la limite que la nature leur avait fixée. Et encore, l’intitulé du problème laisse entendre qu’il était restreint à une certaine zone. Depuis on a bien continué et réussit à l'étendre au niveau mondial, dans de multiples zones. C’est bien, on persévère depuis 40 ans.

via GIPHY

Le coup de la rançon, botte secrète des pirates

Les mecs louches qui naviguent sur les côtes de la Mer Rouge et de l'océan Indien ne datent pas d’hier. Et ça rigolait pas comme dans "Pirates des Caraïbes", crois-moi. Plutôt premier degré, quand ils te chopaient, c’était pour réclamer une bonne rançon et assurer leurs arrières. Une sorte de Golden Parachute obtenu après une négociation aux couteaux. Au sens propre. En 1976, c’était un bus scolaire d’enfants français qui subissait ce malheureux évènement à Djibouti.

via GIPHY

L’expression "Les meilleurs partent toujours les premiers" connaissait déjà un beau succès

Encore aujourd’hui quand quelqu’un de célèbre (et reconnu pour sa compétence dans un domaine particulier) voit un grand tunnel avec de la lumière blanche au bout, on balance cette phrase. Sans aller jusqu’à vérifier la véracité en checkant toutes les disparitions pendant l’année, tu sais que c’est la phrase bateau qui passe toujours. Cette année-là, elle fut forcément utilisée lors des décès de Fritz Lang et Jean Gabin. Et pour le coup, l’emploi de cette maxime se justifiait.

via GIPHY

Le monde n’est que violence

Pour le coup, Sylvester Stallone a bien choisi son année. Son film de boxe n’a dû choquer personne vu le contexte et la multiplication des coups d’états. Burundi, Equateur, Argentine, Uruguay, Thaïlande : pas de jaloux, y’en a pour tout le monde. A l’heure actuelle, le putsch militaire rencontre encore un certain succès. Une recette musclée pour prendre le pouvoir qui ne meurt jamais. Sinon, d’un point de vue français et footballistique, Sainté perdait en finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions face au Bayern Munich. Une immense douleur, toujours vive.

via GIPHY

T'as d'autres choses en tête qui sont semblables entre 1976 et aujourd'hui ?
Crédit : headstuff.org