Article Suivant
------------------------------------------------------------------------

Faire un film ou jouer de la musique est ton rêve, ces mecs-là font les deux

Franchement, il y aurait de quoi être jaloux. Ça doit être tentant de leur cracher dessus genre "Ouai ils se la racontent trop, moi moi moi, les mecs ont toujours un truc à dire ou montrer…" Mais bon, comment critiquer un gars qui réalise des films et fait de la musique comme un pro ? Dans ces cas-là, tu dis respect et tu t’inclines. Voici les noms de ces enfoirés qui gèrent tout mieux que nous.

Quentin Dupieux

Tu te rappelles des sons (et clips) complètement barrés de Mr Oizo ? De l’électro bien rythmée, bien speed. Le titre le plus connu était "Flat Beat", vendu partout dans le monde en 1999 et nominé aux Brit Awards aux côtés de Jamiroquai, Chemical Brothers et Fatboy Slim. Quand même ! Et bah derrière cet alias se cache Quentin Dupieux, réalisateur de films chelous et absurdes au possible comme "Wrong", "Wrong Cops" ou "Réalité" (avec Alain Chabat). Ainsi que "Steak", plus connu car tu y vois Eric et Ramzy, mais moins stylé que ceux cités avant. Polyvalent à mort, Dupieux est aussi l’auteur de scénar’, cadreur, monteur… et compositeur, évidemment. Pour "Wrong", "Steak" et "Rubber", il a fait la B.O.

Woody Allen, Film, Classique, réalisateur, Réalisation, Musique, Musicien, Electro, Jazz, Blues, Rock, Concert, Album, Son, B.O, bande originale, compositeur, David Lynch, Quentin Dupieux, John Carpenter, Charlie Chaplin
A gauche, avec ce bon Eric Judor. A droite, sa mascotte loufoque dans ses clips "Mr Oizo".
David Lynch

Niveau films, le gars pèse. "Elephant Man", "Dune", "Lost Highway" ou encore "Mulholland Drive". Sans zapper sa série "Twin Peaks". Et justement, pour ces deux dernières œuvres, il avait calé des sons (blues, rock) qu’il avait produit. Doucement mais sûrement, il en est venu à interpréter lui-même ses musiques. En mode électro, en 2010, avec deux titres, avant de carrément sortir un album plutôt rock en 2011. Puis un deuxième, genre blues, en 2013. Au fait, pour la petite histoire, il est aussi peintre et designer. Un artiste !

Woody Allen, Film, Classique, réalisateur, Réalisation, Musique, Musicien, Electro, Jazz, Blues, Rock, Concert, Album, Son, B.O, bande originale, compositeur, David Lynch, Quentin Dupieux, John Carpenter, Charlie Chaplin
Comme dans ses films, il y a un côté onirique. C'est son délire, hein.
Charlie Chaplin

Autodidacte, le gars a appris tout seul à jouer du piano, du violon et du violoncelle. Easy baby. Revers de la médaille, il ne savait ni lire ni écrire une partition et avait besoin de l’aide de mecs formés académiquement pour mettre sur papier ses idées. Idées brillantes et utilisées comme B.O de tous ses films à partir de "Les lumières de la ville". "Tu s’occupes de rien, je s’occupe de tout", comme disait Jamel.

Woody Allen, Film, Classique, réalisateur, Réalisation, Musique, Musicien, Electro, Jazz, Blues, Rock, Concert, Album, Son, B.O, bande originale, compositeur, David Lynch, Quentin Dupieux, John Carpenter, Charlie Chaplin, Violoncelle, Piano, Violon
Le mec cherche à se faire remarquer avec un tel instrument aussi.
Woody Allen

Avant même de devenir un réalisateur de renom, le petit Woody Allen se passionnait pour le jazz. Après un essai non concluant au saxo, il s’est mis à la clarinette, qu’il joue aujourd’hui comme un pro dans des bars, salles… Jusqu’au point de sortir deux albums avec son groupe et de claquer des tournées européennes. D’ailleurs, Allan (de son vrai prénom) a choisi Woody comme surnom en référence à son modèle musical, Woody Herman. Alors même s’il est davantage connu aujourd’hui pour ses films (Annie Hall, Match Point, Vicky Cristina Barcelona…), sache qu’en clarinette, tu peux pas le test. Par contre, il n’a mélangé les deux qu’une seule fois, quand il a composé la musique de "Woody et les robots", en 1973.

Woody Allen, Clarinette, Film, Classique, réalisateur, Réalisation, Musique, Musicien, Electro, Jazz, Blues, Rock, Concert, Album, Son, B.O, bande originale, compositeur, David Lynch, Quentin Dupieux, John Carpenter, Charlie Chaplin
Il a du souffle le Woody, dans un si petit corps.
John Carpenter

Véritable référence en matière de films d’horreur à tendance sci-fi, John Carpenter a crevé l’écran dans les années 80. Chacun de ses films est alors un modèle du genre, avec une mise en scène simple, un montage efficace et une musique entraînante. Parmi lesquels se trouve "Halloween", dont la B.O contenait une musique de son groupe de rock de l’époque "The Coupe de Villes". Depuis, John Carpenter a sorti deux albums solo intitulés "Lost Themes" (I et II). Si tu kiffes l’électro, tu vas halluciner. Le vieux (il fêtera ses 69 piges en janvier) gère aussi bien la musique que le cinéma. Et si j'étais méchant, je dirais même qu'il est meilleur que pas mal d'artistes électro, qui ne font pourtant que ça.

Woody Allen, Film, Classique, réalisateur, Réalisation, Musique, Musicien, Electro, Jazz, Blues, Rock, Concert, Album, Son, B.O, bande originale, compositeur, David Lynch, Quentin Dupieux, John Carpenter, Charlie Chaplin
John Carpenter (à droite) au studio, en train de faire du son.
Alors, tu les respectes humblement ?
Crédit : youtube, pinterest.com, xxxxx, psc/emc.edu, fotor.com, bigshotmovieclub.com, forward.com