Article Suivant
The Dude en peignoir, au supermarché. Normal.

Depuis que j'ai regardé ces films et séries, je porte mon peignoir sans honte

Il y a quelques années, tu moquais ouvertement ton père quand il se trimballait en peignoir au sortir du pieu. Pour toi, en plus d’être moche, ça faisait vieux. Vraiment vieux, grand-père au minimum quoi. Puis tu es devenu plus tolérant, notamment grâce à quelques films et séries télé.

Le peignoir te rend cool

Le mec qui s’en bat les couilles de tout, ou quasiment. C’est le cas du Dude, dans "The Big Lebowski". Dans ce film des frères Coen, le perso central se retrouve au cœur d’un imbroglio, sans rien avoir demandé. Et il a beau essayé de s’en dépêtrer, il y a toujours une merde qui lui retombe dessus, un truc à gérer. Tout cela sans jamais se départir de son calme ! A croire que les quelques heures passées quotidiennement en peignoir t’assurent de rester zen. Le peignoir, ton arme anti-stress.

via GIPHY

Le peignoir te libère

Avant, il était gentil, respectueux, discret. Mais ça… c’était avant ! Quand Walter White commence à traîner fièrement en peignoir, dans "Breaking Bad", c’est qu’il s’assume complètement. Ses coups de pute, sa vie de producteur et vendeur de drogue, ses coups de sang, son envie de ne faire que ce qu’il veut, comme il le veut. Le politiquement correct, les conventions et autres cadres normatifs de la vie en société : balek ! Toi aussi, maintenant tu te sens plus fort en peignoir.

via GIPHY

Le peignoir symbolise ton pouvoir

Qui l’eut cru ? Le peignoir, un signe extérieur de richesse. Si, c’est possible, regardez Nucky Thompson dans "Boardwalk Empire". Un des plus gros contrebandiers d’alcool, homme le plus puissant de sa ville (Atlantic City) dont le maire n’est qu’une marionnette, personnage respecté de tous. Quand tu n’es pas obligé de t’habiller pour recevoir des gens et te sens constamment à l’aise, quand tu peux vivre à ton rythme et traîner en peignoir jusqu’à l’heure que tu veux, c’est que tu pèses. Que t’as du cash en stock.

via GIPHY

Le peignoir t’évite tout jugement sévère

Comment en vouloir à un mec souriant en peignoir ? Impossible. Chandler dans "Friends" en est l’exemple type. Tout sourire dans ton peignoir, avenant, tu peux prendre ton petit-déj' tranquille et raconter tes mésaventures avec ironie, puis te poser dans le canap’ et procrastiner à fond, tester ou raconter des trucs débiles, tu peux même aller en cuisine taper dans les plats en préparation. Tu peux faire ce que tu veux, les gens le prendront bien. Personne ne te dira que t’es un branleur. Souris, quand même. Le peignoir ne suffira peut-être pas. Enfin, teste et dis-nous !

via GIPHY

Le peignoir cache ton génie

L’habit ne fait pas le moine, comme l’expression le certifie. Et Leonard dans "The Big Bang Theory" l’a prouvé avec brio. Quand il est un peu down ou mal réveillé, le coloc’ de Sheldon reste au chaud dans son peignoir. Mais va lui poser un défi ou une question de ouf, ce physicien a des neurones qui fonctionnent trèèèès bien ! C’est juste un mec humble, qui ne ressent pas le besoin d’écraser les autres, ne se met pas en avant. Et bah toi c’est pareil. Tu le sais que tu as du génie. T’as juste pas envie de le montrer. Pareil pour la bombe que t’as chopé, nul besoin d’en rajouter. Easy.

via GIPHY

Pour vous, quels sont les autres bienfaits du peignoir ?
Crédit : www.audnews.com